Comment choisir sa pompe à chaleur air, eau, sol ? Quelle technologie et pour quel besoin ?

De nombreuses offres énergétiques sont sur le marché aujourd’hui à celui qui souhaite investir dans un équipement écologique et économique pour chauffer et/ou rafraichir sa maison. Nous vous proposons d’y voir plus clair grâce ce comparatif.

Déperdition de chaleur dans la maison

On dispose aujourd’hui de trois grandes catégories de pompe à chaleur (PAC) :

 

1/ les PAC géothermiques (PAC sol/eau et sol/sol)

Cette famille de PAC utilise l’énergie terrestre qu’elle réinjecte dans le système de chauffage/climatisation. Deux types de systèmes existent à ce jour : ceux à capteur horizontal, dont la surface doit dépasser 1.5 à 2 fois la surface habitable à chauffer et ceux à capteur vertical, plus performants, où deux sondes profondes de 50 m suffisent à chauffer une maison de 130 m². En revanche, il faudra bien vérifier la nature géologique du sol qui conditionnera fortement le fonctionnement de ce dernier système. Pensez à vous renseigner sur ce sujet et faites faire une étude géologique si votre choix se porte sur cette technologie.

Une PAC sol/eau et sol/sol coûtera entre 75 et 100 euros TTC par m² chauffé

Les plus :

– Ces PAC sont très efficaces et permettent un excellent confort thermique tout au long de l’année,
– Ces PAC sont une solution à privilégier en cas de construction neuve.

Les moins :

– L’installation nécessite de l’espace,
– Ces PAC ne sont compatibles qu’avec des planchers chauffants ou des radiateurs basse temperature.

 

2/ les PAC hydrothermiques (PAC eau/eau)

Les PAC eau/eau est la solution si votre terrain contient de l’eau en quantité suffisante. L’installation de ce type de PAC demandera l’obtention d’une autorisation administrative car l’utilisation de la nappe phréatique est soumise à condition ! Une PAC eau glycolée/eau et eau/eau variera entre 85 et 190 euros TTC par m² chauffé.

Les plus :

– la Pac eau/eau, système performant à l’usage, peut donc fonctionner toute l’année sans chauffage d’appoint car elle ne souffre pas des écarts de température

Les moins :

– Le coût plus élevé de l’installation qui comprendra le coût d’un forage.
– Elles ne sont compatibles qu’avec des radiateurs basse température ou des planchers chauffants
Selon l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), une PAC coûte entre 2,30 et 3,70 euros TTC par m² chauffé et par an, en état normal de fonctionnement.

 

3/ les PAC aérothermiques (PAC air/air et air/eau)

Les pompes air/eau fonctionnent à l’aide de radiateurs à eau alors que les pompes air/air diffusent la chaleur (ou la fraîcheur) à l’aide de ventilo-convecteurs. les PAC aérothermiques sont plutôt adaptées aux climats doux et n’apprécient pas les trop gros écarts de températures. Dans les régions aux hivers rigoureux, il faudra prévoir un chauffage d’appoint si on choisit cette solution.

Une PAC air/air et air/eau coûtera entre 65 et 95 euros TTC par m² chauffé

les PAC pompes a chaleur
Les plus :

– Famille la plus économique (le système air/eau est moins cher que le système sol/eau ou eau/eau)
– Ces PAC peuvent s’installer partout, notamment en appartement (air/air idéale pour la renovation).

Les moins :

– Les modèles air/eau sont compatibles uniquement avec des radiateurs basse température et des planchers chauffants.
– Certaines PAC peuvent s’avérer bruyantes à l’usage.
– Ces PAC n’aiment pas trop les écarts extrèmes de températures.

 

Enfin, l’installation d’une PAC ouvre droit à des subventions diverses, crédits d’impôts ou autres. Pour en savoir plus, lisez cet article : Les cahiers de l’ANAH : le nouveau régime des aides décrypté

> Téléchargez les cahiers de l’ANAH

 

JPG

 

5 Responses to Comment choisir sa pompe à chaleur air, eau, sol ? Quelle technologie et pour quel besoin ?
  1. nous allons faire faire un audit pour faire équipée notre maison, à priori celà passera par une isolation complète des murs, des fenetres en triples vitrages iso-thermique, d’une toiture doublée, et d’un système de chauffage élaboré à définir, probablement un poele à bois ou une pompe à chaleur

  2. précision sur votre blog : La pompe à chaleur air-air fonctionne un peu comme un réfrigérateur.
    Le moteur aspire l’air chaud et l’évacue à l’extérieur.

    La pompe à chaleur utilise les calories de l’air extérieur de la maison pour la rejeter dans la maison. On peut ainsi chauffer la maison, même pendant l’hiver.
    attention en dessous de -10° C il devient judicieux d’avoir un petit chauffage d’appoint. ( idéalement poêle )

    la PAC air/air peut être utilisé pour un rafraîchissement d’été. mais cette cette utilisation aura pour effet d’augmenter les factures d’électricité.

    une bonne PAC fonctionnera 15 ans avec un bon entretien ( attention aux choix du matériel, certaines marques ne peuvent pas atteindre les 15 ans, tout à un prix)
    charlie

  3. evolution chauffage

    Merci pour ses conseils, je suis actuellement à la recherche d’une pompe à chaleur air/eau et à présent je sais faire la différence avec les autres grâce à vous

  4. Merci pour toutes ces spécificités qui nous ont bien aidé à différencier les différentes pompes à chaleur. Nous avons choisi une pompe à chaleur air/eau mais combien va-t-elle nous coûter ?
    Nous pensions utiliser un service de mise en relation pour comparer des devis d’artisans locaux comme http://www.travaux35.com/services/chauffage-chaudiere/prix-pompe-aerothermie-thermodynamique/ . Avez-vous déjà utilisé ce genre de service ?

  5. Merci pour ces recommandations! Je vais les prendre en considération lors d’achat de la pompe à chaleur. Veuillez visiter le site Electricien Paris 7. Vous trouverez tout un guide sur les chauffages électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Abonnez-vous à notre blog !

Soyez les premiers à être informés en tapant votre email.

Delicious Digg Facebook Favorites More Stumbleupon Twitter